Activision Blizzard : Xbox flatte les exclus PlayStation et Nintendo | Xbox One

Nouveau rebondissement dans l’enquête des autorités de régulation de la concurrence au Brésil. En effet, Microsoft revient aujourd’hui à la charge pour minimiser l’impact de la fusion avec Activision Blizzard en vantant les licences et les atouts de ses deux principaux concurrents : Sony et Nintendo.

Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis….

Hier, alors qu’une enquête interrogeait certains des plus grands groupes de la tech, Sony vantait ouvertement les atouts de Microsoft pour tenter de mettre à mal le rachat d’Activision Blizzard. Par la suite, c’est Microsoft qui a descendu les qualités de développement d’Activision Blizzard en expliquant que ce rachat n’impliquerait pas nécessairement une domination excessive de la firme de Redmond face à la concurrence.

Aujourd’hui, Microsoft revient à la charge, et ce de la plus belle des manières, en jouant le jeu de Sony et en flattant ouvertement ses deux concurrents principaux : Sony et Nintendo. Il ya encore quelques mois, un tel scénario entre ces acteurs de l’industrie vidéoludique paraissait tout simplement impensable ou risible, mais aujourd’hui, les deux marques se livrent bel et bien unesur bataille la communication. rareement vue

Les propos de Microsoft sont égallement tirés de l’enquête brésilienne et la marque américaine a répondu à la commission dans 118 pages renfermant des déclarations plus qu’étonnantes. Trois paragraphs ont particulièrement retenu notre attention.

Paragraph 205:

« Au contraire, les consoles concurrentes proposent une large gamme de titres, y compris une en norme quantité de contenu exclusif de haute qualité. Parmi les exclusivités de Sony, on peut lister des titres tels que The Last of Us, Ghost of Tsushima, God of War, Spiderman, Demons Souls et la version remastérisée de Final Fantasy VII. [information confidentielle masquée]. De même, le contenu exclusif de Nintendo couvre certaines des franchises les plus emblématiques de l’histoire du jeu, telles que Super Mario Bros et Zelda ainsi que d’autres franchises de premier plan comme Xenoblade, Animal Pokémon et Crossing. »

Paragraphe 206:

« Les exclusivités propriétaires de Sony et de Nintendo figurent parmi les jeux les mieux classés et les plus vendus dans le monde entier, tandis que l’enquête de marché menée par la Commission L’Union européenne ex ausle if le que Microsoft moins attractif par rapport à celui des consoles Sony et Nintendo.”

Paragraphe 285:

« Sony et Nintendo ont des offres fortes et différenciées (y compris leurs propres titres exclusifs). Par exemple, IDC a identifié que les principaux titres exclusifs à Sony en 2018 incluent God of War et Marvel’s Spider Man, en plus d’autres titres importants tels que The Last of Us et Uncharted. Ces titres reflètent en partie l’intégration verticale de Sony (par exemple, le studio de cinéma de Sony détient les droits de Spider-Man), mais aussi sa stratégie plus large de l’obtention de droits qui rendent les jeux »tiers« exclusifs à leur console. De même, Nintendo a accès à un large éventail de proprieté intellectuelle “first party” , y compris des franchises classiques telles que Mario et The Legend of Zelda, ainsi que des succès plus récents comme Pokémon et Animal Crossing. »

Des déclarations officielles de la part du constructeur américain qui vont surement faire le bonheur des internautes durant les prochains jours. Depuis hier, la communauté Xbox s’est empressée de caricaturer la situation entre Sony et Xbox, mais les adeptes de PlayStation et de Nintendo vont surement tourner en dérision ces nouvelles déclarations de Microsoft.

Une situation inédite et assez risible qui permet une fois de plus de soulever l’absurdité de cette guerre de consoles entre les joueurs que nous sommes. En effet, les enjeux en question nous dépassent largement et concern une fusion qui pourrait avoir un impact sans précédent sur le paysage vidéoludique.

Leave a Comment