Apple autoriserait enfin la suppression d’une application phare

Jusqu’alors, cette application native sur iPhone ne pouvait qu’être effacée. Un tel changement laisse planer le doute.

Apple va officiellement lancer son nouveau système d’exploitation mobile iOS 16 en septembre prochain suite à la présentation des iPhone 14. Dans l’attente, il met en ligne des versions de bêta test téléchargeables depuis les iPhone récents, et él quiques cl sur l’avenir de l’OS.

Davantage de latitude pour les utilisateurs

Les équipes de 9to5mac et de Macrumors ont repéré dans le code de la bêta 7 d’iOS 16 une information surprenante. Si cette option est maintenue dans la version définitive du système d’exploitation, les utilisateurs pourront procéder à la désinstallation de l’application Wallet, ou Cartes en français.

Il s’agit pourtant d’une application native installée de base sur tous les iPhone. Elle stocke notamment les cartes bancaires, les tickets, les cartes de fidélité et autres clés numériques. Jusqu’à présent, les utilisateurs pouvaient uniquement décider de ne plus l’afficher sur l’écran d’accueil, mais elle restait tout de même installée et accessible en un clic lorsque c’est nécessaire.

L’application Wallet permet de stocker tout type de cartes et de billets. Elle peut toutefois être considérée comme trop sensible pour certains utilisateurs.©Apple

Même si une telle évolution a été constatée dans le code source d’iOS 16, rien ne garantit qu’elle sera maintenue pour la version définitive qui sera proposée à compter du mois de septembre. Apple peut encore faire marche arrière sur ce point, sachant qu’à ce stade, il est difficile de connaître la véritable motivation de l’éditeur americain pour autoriser la suppression d’une application aussi incontournable.

Une manière de se conformer à la loi antitrust ?

Pour l’heure, la seule piste qui pourrait expliquer une telle décision serait le recours collectif émis à l’encontre d’Apple pour Apple Pay. Le système de paiement de la firme de Cupertino est à ce titre accusé d’être anticoncurrentiel. En effet, Apple Pay n’est pris en charge que sur le navigateur web du groupe, Safari. Un point sur lequel travaillerait le constructeur californien.

Avec iOS 16, il sera possible de procéder à des règles via Apple Pay depuis n’importe quel navigateur (Chrome, Firefox,…). En complément, la nouvelle solution Tap-to-Pay, qui permet de recevoir des paiements depuis un iPhone, fera intervenir des acteurs tiers, dont la plateforme de paiement Stripe.

Le groupe de Tim Cook s’ouvre donc progressivement vers l’exterieur, à la demande des autorités de la concurrence. Cette initiative d’autoriser la désinstallation de l’application Wallet pourrait alors s’inscrire dans cette dynamique.

Leave a Comment