Apple Pay Later se basera aussi sur votre identifiant Apple pour éviter la fraude

Lors de l’Apple Event d’ouverture de la WWDC 2022, la firme de Cupertino a présenté une nouvelle fonctionnalité au sein de son système de paiement sans contact. Dès iOS 16, les clients Apple vont pouvoir benéficier d’Apple Pay Later, une facilité de paiement qui proposera un reglement en 4 fois sans frais. De nouvelles précisions viennent d’arriver sur l’approbation avant confirmation.

Votre Apple ID servira à savoir si vous êtes quelqu’un de sérieux ou non

Un récent rapport du Wall Street Journal apporte plus de précision quant au fonctionnement d’Apple Pay Later. Pour rappel, ce service permet d’étendre un paiement en 4 fois sans frais sur un achat jusqu’à 1 000 dollars. Le procédé sera un peu différent de ce qu’on a l’habitude en France, car au lieu d’étaler la transaction sur 4 mois, celle-ci s’étalera sur 4 semaines, ce qui correspond plus à la rémunération des salariés américains qui reçoivent une partie de leur salaire toutes les semaines.

Comme l’explique le rapport, Apple se servira des vérifications “légères” des agences d’évaluation du crédit, comme le font les banques, la firme de Cupertino cherchera à savoir si vous êtes du genre à responsibility vos dettes ou au contraire à ne jamais régulariser ce que vous devez. N’oublions pas qu’Apple essaie tout de même d’assurer ses arrières face aux mauvais payeurs, surtout que le géant Californian utilise son “trésor de guerre” pour financer les avances via Apple Pay Later.

Contrairement aux vérifications “dures”, les contrôles d’Apple seront light et n’observeront pas forcément toutes vos demandses de crédits que vous avez pu faire dans le passé. Pour faire simple, Apple devrait inspecter vos prêts sur une longue durée plutôt que sur une courte période, car il est logique que si vous êtes irréprochable dans le remboursement d’un crédit sur plusieurs mois/années, il ya peu de chances que vous rencontriez des difficultés sanment sur un simpleis 4

keynote wwdc22 apple pay later

L’autre donnée qui entrera en jeu pour valider un paiement via Apple Pay Later, c’est l’historique de votre Apple ID.
La firme de Cupertino n’en a pas parlé, mais elle compte bien utiliser les données de votre compte Apple afin de savoir si vous êtes une personne honnête.
Voici ce qu’explique le Wall Street Journal :

Tout comme une banque, le géant de la technologie s’appuiera sur les rapports de crédit et les scores FICO pour vérifier la situation financière des candidats. Mais il prévoit égallement d’utiliser son magasin géant de données d’identifiants Apple pour la vérification de l’identité et la prévention de la fraude, ont déclaré des personnes familières avec la question […]

Les candidats dont l’identifiant Apple est en règle depuis longtemps et qui n’ont aucun signe de fraude sont plus susceptibles d’être approuvés.

Apple ne veut pas vous frustrer

Aujourd’hui, quand on parle d’Apple, nous avons l’image d’une entreprise de technologie ambitieuse, qui a révolutionné de nombreux marchés et qui est proche des professionnels et des family. Apple souhaite à tout prix conserver et protéger cette image de marque conviviale, cependant Tim Cook et le reste de l’équipe de direction savent qu’en mettant un pied dans l’univers du financement à la consommation, il ya un fort risque de degrader cette image qu’ont énormément de clients.

D’après le rapport, Apple ne va pas jouer la carte de l’agressivité si vous êtes en retard sur le remborsement de l’argent qui a été avancé via Apple Pay Later. Il est expliqué que l’entreprise n’appliquera pas de pénalité et d’intérêts dans le cas où vous êtes en retard d’une ou plusieurs semaines sur vos échéances à payer. Bien sûr, les choses pourraient changer si vous adoptez un comportement abusif et que vousez de cette gentillesse.
Cette limite de 1 000$ dans le prêt se justifie aussi par le fait qu’Apple veut reduire les risques que les consommateurs prennent de trop grosses avances et ne puissent pas rembourser.

Leave a Comment