Call of Duty exclusive sur Xbox : PlayStation a très peur

Il ya quelques mois maintenant, Microsoft annonçait le rachat du groupe Activision-Bizzard contre la somme de 70 milliards de dollars. En s’offrant le géant américain, Microsoft mettait la main sur de nombreuses licences particulièrement appréciées des joueurs, comme Call of Duty, Overwatch, World of Warcraft, mais égallement des licences emblématiques comme Diablo, Spyotro-Core, C ou!

Sony tremble à l’idée de voir Call of Duty lui échapper ?

Evidemment, on rappelle que l’agence americaine FTC (pour Federal Trade Commission), qui se charge de l’application du droit de la consommation et du contrôle des pratiques commerciales anticoncurrentielles telles que les monopoles déloyaux, doit encore approuver la transaction. Toujours est-il que cette fusion provoquerait d’importants changements au niveau de l’industrie vidéoludique, quand bien même Microsoft ne s’approprierait pas (dans un premier temps) l’exclusivité totale des jeux-Bizzardivision.

© Activision

Le régulateur brésilien a de son côté donné la parole à certains géants de l’industrie high-tech, concernant ce rachat. Evidemment, Sony a tenu à réagir, en indiquant notamment que la license Call of Duty est clairement un “machine seller“, soit une license à même de faire pencher la balance vers l’une ou l’autre console dans la tête des joueurs au moment de l’achat. Aussi, de nombreux joueurs pourraient tout à fait se résoudre à changer de console (et passer ainsi de PlayStation à Xbox) pour continuer à profiter de Call of Duty.

La license d’Activision dispose d’une base de joueurs aussi énorme que fidèle, et le fait d’afficher une exclusivité (même temporaire) en faveur de Xbox pourrait déstabiliser la marque PlayStation. Quand bien même la license est disponible sur les deux machines, elle dispose d’une part de marché plus conséquente chez PlayStation que chez Xbox, avec en prime divers avantages temporaires (DLC, beta…) souvent du côté de chez Sony ces an derniè.

Call of Duty Modern Warfare 2 Remastered

© Activision

Au-delà de son côté “vendeur de consoles“, Call of Duty est égallement une source de revenus non négligeable, du côté des ventes de jeux eux-mêmes, mais aussi des différents DLC, sans oublier les abonnements PS Plus pour jouer en ligne.

Dans le cadre du rachat d’Activision-Blizzard par Microsoft, la license Call of Duty tomberait donc dans l’escarcelle du géant americain, qui ne pourra toutefois pas prétendre à une quelconque exclusivité pendant au moins 3 ans. Au-delà, Microsoft pourrait tout à fait se réserver les faveurs de Call of Duty, et d’autres jeux, ce qui constituerait un sérieux manque à gagner du côté de chez Sony.

Sony PS5

Leave a Comment