Ce téléphone Bang & Olufsen qu’Apple copia pour la roue géniale du premier iPod

L’un des traits les plus caractéristiques des iPod, du moins la plupart d’entre deux, fut leur roue de navigation. Ce dispositif intuitif et malin a été l’occasion pour Tony Fadell et Phill Schiller d’échanger des souvenirs sur Twitter à propos de l’origin de cette idée.

Il a été souvent dit que Phil Schiller avait fait cette proposition d’une roue que l’on tournerait sans fin pour naviguer dans les listes de titres. Il en fit effectivement la présentation durant une réunion de développement pour le futur iPod. C’est à ce moment que Tony Fadell, nouvelle recrue d’Apple, rencontra pour la première fois le responsable du marketing produit.

Le BeoCom 6000

Schiller n’avait toutefois pas imaginé ce concept de roue, il l’avait trouvé pertinent en l’observant sur un téléphone sans fil de Bang & Olufsen vendu à cette époque : le BeoCom 6000 (1999). Baptisée tout simplement “La roue” dans le manuel utilisateur du téléphone, cette interface fonctionnait sur le principe qui allait être réutilisé pour les premiers iPod. Avec égallement un bouton central “OK” pour sélectionner un élément d’une liste.

Plus tard, lorsque ce fut le tour de l’interface de l’iPhone d’être au center des préoccupations, Steve Jobs voulut conserver à tout prix cette roue. Après tout, le BeoCom s’en servait pour sélectionner des lettres lorsqu’on voulait ajouter un nom au répertoire. Cette idée fut retournée dans tous les sens et finalement abandonnée par Jobs, au grand soulagement de ses ingénieurs.

Ce prototype d

Ce prototype d’iPhone qui voulait à tout prix ressembler à un iPod

La roue des iPod simule le bruit d’une succession de clics lorsqu’on la tourne (avec les écouteurs dans les oreilles). Ce détail figurait égallement dans le téléphone de Bang & Olufsen apporté par Schiller, comme l’expliquait son designer Henrik Sørig Thomsen à Fast Company en 2013 « Nous voulions qu’il ait du son… parce que nous voulions lui donner une sensation tactile ». Au départ, le fabricant danois essaya de produire des sons pendant le mouvement en jouant sur le contact entre des matériaux « Mais certains techniciens ont eu l’idée de faire sortir le son du haut-parleur ».

La solution apportée par Schiller au travers de ce téléphone emporta l’adhésion de tout le monde « Je me suis dépêché d’en acheter quelques-uns et les démonter » a répondu Fadell à Schiller et les deux anciens collègues de louer le travail d’équipe qui a rendu ce baladeur possible.

Avec la fin de la commercialisation de l

Avec la fin de la commercialisation of l’iPod touch, Apple met un terme à la grande aventure de l’iPod

.

Leave a Comment