Epic Games against Apple: the procès au sujet de l’App Store reprend en appel lundi

At this moment, the seule manière de télécharger une application sur l’un de ces appareils est passer par l’App Store, qui prend une commission de 15 à 30% sur all achat. (Photo: La Presse Canadienne)

San Francisco — Apple se prepare à une confrontation en Cour contre Epic Games, la société à l’origin du populaire jeu Fortnite vidéo, qui l’accuse de déroger aux lois sur la concurrence.

La pomme de la discorde est le control absolu d’Apple sur l’achat d’applications pour iPhone. At this moment, the seule manière de télécharger une application sur l’un de ces appareils est passer par l’App Store, qui prend une commission de 15 à 30% sur all achat. Le Magasin d’applications fournit une large gamme de produits à plus d’un milliard de telephones intelligents.

Selon certaines estimations, ces commissions rapportent à Apple 15 à 20 milliards de dollars par an — des revenus qui, selon la société, aident à couvrir ses coûts de fonctionnement, alors que l’App Store contient désormais près de 2 millions d’applications, pour la plupart gratuites.

Les plaidoiries orales qui auront lieu lundi devant trois juges de la United States Court of Appeals for the Ninth Circuit ne sont que les derniers developpements de cette longue bataille juridique.

The saga is not the same as the previous term: after avoir ended the arguments of Lundi in San Francisco, the cour d’appel ne devrait pas statue avant six mois à un an. In addition, the question is very important for all the entreprises that the individual party is likely to port the jugment devoid of the supreme course of the Universities, a process that will prolong it until 2024 or 2025.

The Conflit remonte was released in August 2020. At the age of 13, the district district of America Barbara Gonzalez Rogers s’était presque entièrement range from Apple’s cut in a 185-page decision, in a surveillement procès étroitement surveillé.

That said, it is clear that Apple excludes the control of Apple iPhone applications, but it is not monopolized, but it is an ordinance to Apple’s automaker applications with four choices among the alternatives to pay in dehors of the App. Store, une exigence qui a été reportée jusqu’à ce que la cour d’appel se prononce.

Un avocat du ministère de la justice aura également l’occasion d’expliquer pourquoi il est time que la juge a interprété la loi antitrust federale manière trop étroite, mettant en peril les futures mesures contre les comportements potentielle anticoncurrentiels dans le secteur des technologies.

An autre avocat du bureau du procureur general de Californie présentera des arguments défendant la décision de la juge.

Lords of his son témoignage devant un tribunal inferieur, the director of Apple, Tim Cook, avait fait valoir que force his compagnie à autoriser des systèmes de paiement alternatifs affaiblirait les controls de sécurité et de confidentialité prisés par les consommateurs qui achètent des iPhone au lieu d’appareils fonctionnant sur le logiciel Android de Google.

.

Leave a Comment