Hollow Knight Silksong : pourquoi une telle attente ?

Si on regarde les sujets qui ont le plus fait parler sur Twitter lors de la conférence Xbox, il ya un jeu qui ressort beaucoup.. C’est Hollow Knight : Silksong. Ce titre se retrouve systématiquement en hashtag tendance lors des Nintendo Direct, événements auxquels il est systématiquement absent depuis deux ans. Silksong est une énigme pour certains, mais pour beaucoup de joueurs, c’est un des jeux les plus attendus, dont on a enfin une idée de la période de sortie… Voyons pourquoi Hollow Knight Silksong est un OVNI dans l’industrie, qui passion les foules…

Sommaire

  • Une attente bientôt terminée !
  • Un projet à taille humaine
  • Ce qu’on savait du jeu en 2019
  • Les différences avec le premier jeu
  • D’exclu Switch à exclusivité Xbox

Le texte suivant est une retranscription de la vidéo ci-dessus

Une attente bientôt terminée !

Officiellement, Hollow Knight: Silksong n’a pas de date de lancement fixée, mais on a un indice clair sur sa période de déploiement. Le jeu a fait son grand retour dans la conférence Xbox, et justement, Sarah Bond, l’une des responsables de chez Xbox, a dit clairement que les jeux qui sont dans cette conférence sortiront tous dans les 12 mois. Silksong en fait donc partie, ce qui veut dire qu’il sortira, si tout se passe bien, avant juin 2023.

C’est la fin d’une très longue attente pour les fans, à qui l’équipe de développement avait présenté une version du jeu qui semblait pourtant très avancée dès 2019, il ya pile trois ans. À vrai dire, la présence de l’arlésienne en période de conférence ressemblait de plus un plus à un running gag et la chose était encore moins crédible d’imaginer le jeu présenté chez Xbox. Le jeu va finir par sortir, dans peu de temps, et ça nous rassure pas mal, parce que beaucoup ont cru à une annulation en cours de route, où à de gros problèmes durant le développement. Pourquoi ? Parce que le studio qui fait le jeu est une petite équipe, augmentant naturellement le risque…


Un projet à taille humaine

La taille du studio Team Cherry, qui fait les Hollow Knight, est à la fois un point surprenant qui prouve le génie des quelques développeurs, mais aussi une crinte de voir le studio imploser face au succès ou à la pression. Les développeurs du jeu, si on regarde leur site, ne sont que troissans compter les freelances qui s’ajoutent au projet de temps en temps. La Team Cherry, est basée dans le sud de l’Australie, et Hollow Knight est tout simplement leur premier jeu. Dessiné à la main et sorti en 2017, avant une arrivée console l’année suivante. Hollow Knight revient de très loin. Le développement a été une véritable aventure pour arriver à une telle pépite. Le projet est né d’une GameJam, un concours de création vidéoludique qui a d’abord donné vie au personnage principal, le chevalier. Leur premier concept est Hungry Knight, qui est un raté… Le jeu est jugé médiocre à la fin du concours. Mais l’équipe aime bien son personnage et le réutilise dans un second concours de création en temps limité qui, cette fois-ci, est sur le thème des mondes souterrains. L’équipe se rend compte qu’elle a une véritable facilité à créer des tons d’insectes tout mignons et le concept du futur jeu s’affine alors. Ils tiennent alors leur univers : les insectes, qui vivent sous terre et peuplent un royaume hanté. À la fin de la Game Jam, ils sentent bien qu’ils tiennent un truc and proposent a futur jeu en financement participatif on Kickstarter. Hollow Knight est né.

Hollow Knight Silksong : pourquoi une telle attente ?

Ils se mettent a travailler avec des freelances sur différents aspects et sortent en un temps record une véritable pépite qui met tout le monde d’accord. Le tour de force est total pour une si petite équipe et le jeu est reconnu comme l’un des meilleurs metroidvania jamais créés à ce jour. Le titre a tout pour lui : une ambiance singulière, envoûtante, et un game design percutant, fait d’action, de plateforme, et de mécaniques simples, mais efficaces. Dans l’aventure, l’un des antagonistes qu’on affronte régulièrement, c’est Hornetelle est vive, terriblement dangereuse et cherche constamment à vous barrer la route. C’est elle que le joueur incarne dans Silksong. Sa puissance et sa mobilité en font un adversaire redoutable, et il est grisant de s’imaginer qu’on pourra enfin la contrôler dans la suite du jeu. Au passage, cette suite, Hollow Knight SilkSong, est un reliquat de la campagne Kickstarter du premier jeu, prévu alors comme un simple DLC. Mais face au rendement hallucinant du petit studio, les plans changent et le studio travaille d’arrache-pied pour fournir dès 2019, seulement un an après la sortie console du jeu, une longue démo de gameplay. Elle est dévoilée en plein E3 chez Nintendo, et voilà ce qu’on pouvait y apprendre…


Ce qu’on savait du jeu en 2019

Hollow Knight Silksong, lorsqu’il est joué en direct à l’E3 2019, est un jeu déja incroyablement mature et abouti. En plus d’un trailer de 2 minutes très avancé, nous avons eu le droit pendant une vingtaine de minutes à une démo de gameplay sans aucun bugs, et avec une finition plus que convaincante. On y voit le début du jeu, aux commandes de Hornet, ou sont expliquées les bases de cette suite. Ici, on va devoir faire l’inverse de Hollow Knight, à savoir grimper à la surface, tandis que l’histoire du premier jeu nous invitait à aller toujours plus profondément sous terre. On rencontrera 150 nouveaux ennemis, des tons de boss, des secrets, des biomes variés, bref la promesse d’une vraie suite qui est déjà en bonne voie.

Hollow Knight Silksong : pourquoi une telle attente ?

On démarre donc le gameplay dans une région très verdoyante, moussue, où Hornet entame sa quête. Emmenée dans les profondeurs de la terre et captive, elle se libère et essaie de trouver son chemin dans sa quête. On note rapidement à travers le titre du jeu et le gameplay deux thèmes principaux : la soie et la musique, soit le titre du jeu : Silksong. D’ailleurs, effectivement, la totalité des ennemis sont représentés par des instruments de musique. Il ya des cloches, des cymbales violent en guise de bouclier, et on retrouve la la direction artistique à la fois mignonne et enfantine, qui ont fait le succès du premier jeu, même si on se rappelle toujours que est part ce cere monécére . La mort est omniprésente, le deuil, l’ombre, la corruption, la maladie, la possession : ce sont des thèmes qui sont assez présents dans le jeu, derrière ses airs de fable pour enfant. La démo de gameplay se termine après deux combats de boss, qui permettent de voir que Hornet a l’air bien plus technique à manier que ne l’était le chevalier dans le premier jeu. Alors, très concrètement, quelles sont les différences avec le premier épisode ?


Les différences avec le premier jeu

La suite à de quoi faire évoluer le concept du premier jeu. Les différences sont nombreuses, et se font vite remarquer. Le gameplay est bien plus vif et on enchainera très naturellement les dashs, les sauts, les attaques multidirectionnelles et les attaques spéciales. Un peu moins visible en revanche : le système de pouvoirs a changé. Hornet utilise des outilslà où chevalier utilisait des charmes pour modifier son gameplay. On devrait pouvoir en équiper 3, même si les trailers de gameplay en presentent toujours que deux actifs, le troisième pourrait donc être un passif qui modifie par exemple votre mobilité. Une autre grosse différence observable, c’est le système de soin. Dans Hollow Knight, il fallait appuyer pendant une petite seconde pour se soigner, ce qui posait le rythme. Là, Hornet peut se soigner hyper vite, et même en étant en l’air, ce qui devrait rendre le jeu plus réactif.

Hollow Knight Silksong : pourquoi une telle attente ?

Coté exploration, Silksong vous propose d’aller vers le haut. À l’inverse du premier jeu, ici on devra rejoindre la surface et se repérer dans les dédales grâce à un tout nouveau système de carte. Sans avoir d’autres informations, nous savons juste que le système a évolué par rapport au premier jeu. Côté enrobage, les équipes de Team Cherry travaillent toujours avec le même artiste pour la musique et l’ambiance sonore, et contrairement au chevalier du 1, Hornet aura une voix. Elle échangera brièvement avec les autres PNJ, et comme vous pouvez l’entendre, elle s’exprime à chaque coup lors des combats, de quoi renforcer l’immersion. Lorsqu’on a eu droit à cette fameuse présentation en 2019, la présentatrice qui fait la démo pour le compte de Team Cherry évoque une sortie en “coming soon”, une arrivée prochaine donc, et vu comme le jeu s’est fait attendre, pour finalement changer de plateforme partenaire pour son retour, on peut se demander ce qu’il s’est passé…


D’exclu Switch à exclusivité Xbox

On l’a dit, Silksong est passé du projet éclair, hyper mature en très peu de temps de développement, à la véritable arlésienne, que tout le monde attend jusqu’à perdre espoir. Alors que s’est-il passé ? Parce que, techniquement, le trailer présenté en ce mois de juin 2022 ne change pas énormément de ce qu’on avait déjà vu en 2019 chez Nintendo. De plus, nous n’avons toujours aucune date de sortie fixe, même s’il devrait donc sortir dans les 12 mois d’après Xbox. Et d’ailleurs, le fait que ça soit Xbox qui gère l’annonce du retour du jeu, et qu’il en fasse un jeu disponible day one dans le GamePass, motive pas mal de questions. Et oui, le jeu était auparavant prévu uniquement sur PC et Switch, donc le voir là uniquement annoncé pour PC et Xbox nous permet de deviner que le jeu arrivera, au moins, sur PC, Xbox et Switch.

Une sortie sur PS4 et PS5 est-elle possible ? Cela reste à déterminer, d’autant plus qu’il est très probable, vu le temps de développement anormalment long, que Microsoft, par son accord d’arrivée Day One dans le Game Pass, ai ouvertement financé la oppe dével. La marque américaine pourrait plus facilement marquer son territoire face à Sony, en sécurisant une exclusivité de plateforme, mais en honorant tout de même la sortie Switch pour ne pas froisser les joueurs Nintendo à qui jeu on promets le. Pour tout le reste, rien n’est moins sûr et on attendra donc plus d’infos pour être fixé.

Leave a Comment