Le cauchemar continue, c’est au tour du Japon de vouloir imposer des règles à l’App Store

Depuis qu’Epic Games et Spotify ont osé s’expirer face aux règles et à la commission injuste de l’App Store, plusieurs gouvernements ont essayé d’imposer de nouvelles règles à Apple. Ça a été le cas en Corée du Sud, aux Pays-Bas et c’est maintenant au tour du Japon de vouloir changer les choses et proposer une concurrence plus loyale!

Apple exprime son mécontentement contre le gouvernement japonais

Depuis sa création, l’App Store est un business très lucratif où des dizaines de milliards de dollars sont dépensés tous les ans par les utilisateurs d’iPhone, iPad, d’Apple TV et d’Apple Watch qui n’ont pas d’autres choix que de télécharger sur cette boutique d’apps.
Pour le Japon, il ne fait aucun doute que l’App Store apporte une concurrence déloyale sur le marché des systèmes d’exploitation pour smartphones. En refusant d’ouvrir les portes aux stores tiers, Apple elimine totalement une potentielle concurrence et cette situation ne peut plus durer selon le gouvernement japonais !

Comme le révèle un article du Japan Times, un rapport intérimaire approuvé par le Premier ministre Fumio Kishida se dit préoccupé par l’emprise que possèdent Apple et Google sur la distribution des applications sur nos smartphones.
Il est expliqué que la stratégie des deux géants californiens génère une atmosphère negative qui peut nuire aux développeurs d’applications et aux entreprises.

japon

Du coup, qu’est-ce que propose le gouvernement japonais pour remédier à la mauvaise politique d’Apple et de Google?
L’introduction de nouvelles règles qui seront obligatoires au Japon. Ce que veut le pays, c’est :

Limiter la capacité des utilisateurs à prendre des décisions sur la façon dont ils souhaitent utiliser leurs appareils, avec l’avantage supplémentaire de renforcer la concurrence sur le marché.

Pour le Japon, les commissions de 15th% et 30% sur l’App Store et le Play Store ne devraient pas exister, les développeurs n’ont pas à payer pour du contenu qu’ils apportent dans l’écosystème d’Apple et de Google. De plus, la distribution exclusive par une boutique d’applications “maison” n’est plus possible, il est nécessaire que des stores tiers puissent être facilement accessibles sur iOS.
Cela permettra aux développeurs d’avoir de meilleurs revenus et aux consommateurs de profiter de prix plus attractifs et avec des promotions plus fréquentes sur les applications et achats intégrés.
Le rapport intérimaire du gouvernement japonais souhaitrait s’attaquer à ces deux points en priorité.

Apple répond au Japon

Supprimer les commissions de l’App Store ?
Ne plus avoir l’exclusivité de la distribution des applications ?
C’est horse de question pour Apple qui souhaite à tout prix préserver son business qu’est l’App Store.
Dans un communiqué, un porte-parole d’Apple a déclaré cela :

Nous sommes respectueusement en désaccord avec un certain nombre de conclusions du rapport du gouvernement japonais.

Pour Rick VanMeter le directeur exécutif de la Coalition pour l’équité des applications, c’est une bonne chose que le Japon s’intéresse à ce monopole que se réserve la firme de Cupertino depuis fort longtemps :

Avec ce rapport intérimaire, le Japon se joint au chœur croissant des régulateurs et des décideurs politiques qui mettent les contrôleurs de la Big Tech en garde pour leurs pratiques anticoncurrentielles. Le rapport indique clairement que les développeurs et les consommateurs prospèrent lorsqu’il ya concurrence dans l’écosystème des applications. Nous sommes tout à fait d’accord avec ces conclusions et nous sommes impatients de dialoguer avec les régulateurs et les décideurs japonais allors qu’ils travaillent à renforcer l’innovation et à permettre’table liberplication marché et

Il ya 4 jours, un document de l’UE a suitécelui-ci mentionnait vouloir imposer plusieurs changes à venir pour l’App Store, Siri, Messages et le navigateur web par défaut sur l’iPhone et l’iPad.
Combien de temps Apple va encore resister face à cette pression qui arrive de partout dans le monde? Le modèle économique de l’App Store n’a jamais été aussi en danger qu’aujourd’hui.

Leave a Comment