Le gouvernement lance France Identité, son application d’identité numérique

Disponible en version bêta depuis le 12 mai, France Identité est censée permettre de prouver plus facilement son identité à l’aide du numérique.

Le « prolongement numerique » de la carte d’identité. C’est ainsi que le gouvernement décrit France Identité, l’application lancée en version bêta. Elle permettra aux détendeurs de la nouvelle carte d’identité équipée d’une puce éelectronique de prouver plus facilement leur identité sur Internet ou lors de démarches physiques. Elle pourra par exemple servir à prouver sa majorité au cinéma ou à récupérer un colis. Ils auront la possibilité de le faire sans avoir à divulguer l’ensemble de leurs informations.

Actuellement, la seule fonctionnalité disponible permet de produire des justificatifs d’identité numérique à usage unique. Un moyen d’éviter à l’utilisateur d’envoyer des copies de sa carte d’identité pour diverses démarches tels que la location d’appartement, et ainsi prévenir l’usurpation d’identité. Comme le décret récemment publié pour la création de l’application l’avait indiqué, les utilisateurs pourront aussi l’utiliser pour s’identifier et s’authentifier auprès d’organismes publics et privés. Dès cet été, France Identité servira à accéder à France Connect, le portail utilisé pour payer ses impôts ou consulter le solde des points de son permis de conduire.

Une application disponible, mais non obligatoire

Après la polémique du projet Alicem, qui devait permettre aux Français d’accéder aux services publics avec la reconnaissance faciale, le gouvernement a choisi de ne pas faire appel à la biométrie pour France Identité. La nouvelle application nécessitera un code personnelé par un courrier recommandé pour l’utiliser.

Pour le moment, seules 1 000 personnes peuvent télécharger l’application qui est uniquement disponible sur le Play Store, le magasin d’applications pour Android. Il est donc nécessaire d’avoir un téléphone équipé du système d’exploitation de Google pour l’utiliser. Celui-ci doit égallement disposer de la technologie NFC afin de lire le composant éelectronique de la carte d’identité. France Identité devrait être disponible sur l’App Store, le magasin d’applications d’Apple, fin 2022.

Enfin, le gouvernement précise que l’utilisation de l’application restera strictement facultative. Elle « n’a pas vocation à se substituer aux modes alternatifs, formulaires papier ou guichet », at-il déclaré auprès de l’AFP. Cela n’est pas seulement important pour l’État : « C’est là où on reste très vigilants », an expliqué Bastien Le Querrec, membre de l’association La Quadrature du Net. Il souhaite que ces alternatives physiques ne soient pas « désincitatives » « À travers ce phénomène de dématérialisation à outrance des services publics, on est en train d’obliger les citoyens et citoyennes à passer par de l’identité numérique », at-il ajouté.

Leave a Comment