Le prototype d’iPhone à molette et pavé numérique

Tony Fadell range son garage. L’ingénieur qui avait été à la tête du développement de l’iPod en 2001 nous avait déjà montré d’intéressants prototypes d’iPod nano la semaine dernière, pour promouvoir la sortie de son livre Build. Cette semaine, c’est un des tout premiers prototypes d’iPhone qui est à l’honneur dans les colonnes de TechCrunch. L’engin date de 2004, trois ans avant la sortie du premier iPhone.

À l’époque, Apple commençait déjà à comprendre que les baladeurs musicaux se feraient rapidement supplanter par les téléphones mobiles. Il y avait déjà eu une première initiative avec le ROKR, un téléphone conçu en collaboration avec Motorola qui embarquait une version mobile d’iTunes et se synchronisait comme un iPod. Mais l’interface était catastrophique et les équipes de Tony Fadell ont rapidement compris qu’Apple devait développer son propre téléphone.

Naturellement, les designers de Cupertino se sont d’abord fortement inspirés de l’iPod, en reprenant notamment sa célèbre molette qui avait fait ses preuves pour faire défiler des listes interminables et naviguer rapidement entre les menus. Steve Jobs lui-même avait insisté pour conserver cette molette, poussant les ingénieurs dans leurs retranchements pour imagine une interface permettant d’utiliser la molette pour composer des numéros et écrire du texte. « Steve Jobs avait des avis très clairs sur les choses — jusqu’à ce qu’ils ne le soient plus, ou qu’il devienne évident que ça ne marcherait jamais. »

Entre temps avait été mis au point un prototype franchement étonnant : sous l’écran, la partie basse de l’appareil pouvait pivoter pour avoir soit la molette de l’iPod, soit un pavé numérique en bonne et due form (il aurait alors fall écrire ses textos au bon vieux T9). Tony Fadell s’en amuse : « Ce n’était pas si mauvais ! Ça ne marche pas pour plein de raisons différentes, mais le raisonnement derrière ça n’est pas mauvais. »

Tony Fadell explique que ce sont trois concepts bien différents qui un jour ont fait tilt dans la tête de Steve Jobs pour aboutir au projet d’iPhone tel qu’il a vu le jour en 2007. Il y avait d’un côté le « iPod Plus Phone » que nous venons de découvrir, et d’un autre un projet d’iPod équipé d’un grand écran tactile (sans multi-touch), pour le visionnage de vidéos, sur lequel apparaîtrait une molette virtuelle pour la navigation. Puis, dans un autre département d’Apple, d’autres équipes travaillaient sur un Mac équipé d’un écran tactile. « Un type appelé Steve Hotelling a eu l’idée de l’écran multi-touch, mais il faisait la taille d’une table de ping-pong. Il avait un projecteur au centre, tout ça. Nous avons dû tout miniaturiser et combiner les composants cellulaires de l’iPod Plus Phone, l’écran multi-touch et une interface virtuelle. »

La suite est connue. L’iPhone a rapidement connu un succès fulgurant alors que le concept de Mac tactile a bien fini par voir le jour… mais pas sous la forme attendue. Quelques années plus tard, Steve Jobs confiait au Wall Street Journal que l’aventure de l’iPhone avait commencé par une tablette et l’idée de remplacer le cavier par une interface tactile. Le premier iPad a finale vu le jour en 2010.

Des liens n’apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

.

Leave a Comment