Les lunettes Apple Glass seraient auto-nettoyantes d’après un brevet

Les fameuses lunettes Apple pourraient être auto-nettoyantes, selon un brevet récemment accordé – numéro 11,327,316 – pour le “contrôle des particules sur un dispositif montable sur la tête”. Cela concerne soit le casque de réalité mixte, soit les lunettes Apple Glass à venir un peu plus tard. C’est selon Tim Cook, #TheNextBigThing.

Une description des Apple Glass

Dans le brevet, le géant technologique fait une description précise de ses futurs lunettes. Il indique qu’un dispositif peut être porté par un utilisateur pour afficher des informations visuelles dans le champ de vision de l’utilisateur. Le dispositif montable sur la tête peut être utilisé comme un système de réalité virtuelle (VR), un système de réalité augmentée (AR), et/ou un système de réalité mixte (MR).

Un utilisateur peut observer les sorties fournies par le dispositif, telles que des informations visuelles fournies sur un écran. L’écran peut éventuellement permettre à un utilisateur d’observer un environnement extérieur. D’autres sorties fournies par l’appareil peuvent inclure un haut-parleur et/ou un retour haptique.

Un utilisateur peut égallement interagir avec le casque en fournissant des entrées à traiter par un ou plusieurs composants. Par exemple, l’utilisateur peut fournir des entrées tactiles, des commandes vocales et d’autres entrées lorsque l’appareil est placé sur la tête de l’utilisateur.

apple glass concept antonia derosa apple view bleu

Un appareil auto-nettoyant ?

Cependant, comme c’est le cas pour tous les appareils éelectroniques, les Apple Glass vont prendre la poussière et la visibilité sera affectée. Naturellement, Apple ne veut pas que cela se produise.

La solution de la société : Un module optique qui élimine les particules dans le champ de vision et les capture afin qu’elles n’interfèrent pas avec la vue de l’utilisateur sur et/ou à travers les éléments optiques. Par exemple, l’élément d’affichage et/ou un autre élément optique peut être déplacé de manière à libérer des particules.

Le module optique peut comprendre un système de rétention qui retient de manière sûre les particules afin qu’elles restent à l’extérieur du chemin optique. Le mouvement peut être effectué périodiquement, sur la base d’une entrée utilisateur, sur la base de conditions détectées par un capteur interne, et/ou sur la base de conditions détectées par undispositif externe.

Selon Apple, une telle élimination et rétention des particules peut améliorer et maintenir la qualité de l’expérience visuelle d’un utilisateur.

Voici le résumé du brevet présenté par Apple :

Un dispositif montable sur la tête peut fournir un module optique qui élimine les particules d’un chemin optique et capture les particules afin qu’elles n’interfèrent pas avec la vue de l’utilisate optique sur et/ou à éléments les Par exemple, l’élément d’affichage et/ou un autre élément optique peut être déplacé de manière à libérer les particules sur une surface de visualisation de celui-ci.

Le module optique peut comprendre un élément de rétention des particules qui retient de manière sûre les particules afin qu’elles restent à l’extérieur du chemin optique. Une telle élimination et rétention des particules peut améliorer et maintenir la qualité de l’expérience visuelle d’un utilisateur via le module optique.

Quand verra-t-on les Apple Glass ?

En ce qui concerne les Apple Glass, ou du moins la première version qui serait un casque complet, un tel appareil arrivera fin 2022 ou 2023, selon les dernières informations. Les Apple Glass pourraient devoir être reliées à un iPhone pour fonctionner et seraient équipées d’une puce personnalisée et d’un système d’exploitation dédié, baptisé “rOS” pour “reality operating system”.

Leave a Comment