Microsoft répond aux crintes de Sony sur l’acquisition d’Activision-Blizzard

Vous n’avez pas pu le manquer ! En ce début d’année, Microsoft a provoqué un véritable séisme en annonçant son intention de racheter le mastodonte Activision-Blizzard. Il ya quelques jours, Sony avait partage ses craintes sur le sujet suite à une demande du CADE (organisme brésilien chargé de veiller au respect de la concurrence). La compagnie japonaise avait alors soutenu que Call of Duty était populaire au point d’influencer le choix d’une console. Aujourd’hui, nous découvrons la réponse de Microsoft à ce même organisme, et celle-ci est ferme et argumentée.

Xbox-licences-Activation-king-blizzard

Cinq raisons nommées by Microsoft

La firme americaine commence par indiquer que sur les différentes compagnies ayant eu à donner leur avis, seul Sony a exprimé des craintes concernant ce rachat. Pour répondre directement sur le sujet de Call of DutyMicrosoft a déclaré que si Sony ne souhaitait pas voir les jeux de cette license Day One dans le Game Pass, c’était parce que la société était”mécontente de devoir entrer en concurrence avec le service d’abonnement de Microsoft.Les déclarations vont même encore plus loin:

L’appel public de Sony concernant les abonnements et la réponse de la société sont clairs. Sony ne veut pas que des services d’abonnement attractifs menacent sa position dominante sur le marché de la distribution numérique des jeux pour console.

Pour appuyer ses propos, la firme de Redmond a donné cinq arguments clairs :

  • La stratégie de Microsoft est de ne pas retirer du contenu aux joueurs, en réaffirmant que les jeux Call of Duty resteront disponibles sur Playstation, achetables à l’unité.
  • Les données ont prouvé que les services d’abonnements ne sont qu’une manière supplémentaire de jouer.
  • Les déclarations de Sony ignorent l’aspect dynamique des services d’abonnement, et le fait que Sony propose a son propre service.
  • REDACTED – la quatrième raison n’a pas été révélée au public.
  • De nombreux modèles d’abonnement et moyens de distributions existent. Nombre d’entre eux proposent du contenu absent on Xbox, en citant le Playstation Plus.

Microsoft et Xbox ont également parlé de la stratégie de Sony. Celle-ci repose selon eux sur les accords d’exclusivité avec des éditeurs tiers, mais égallement sur les jeux first-party. de plus, Microsoft a égallement déclaré que la firme japonaise essayait de gêner la croissance du Game Pass. Pour se faire, Sony paierait certains développeurs afin qu’ils n’ajoutent pas leur contenu au service.

Pour conclure, et cela va sûrement rassurer quelques joueurs, Xbox an indiqué qu’arrêter de proposer Call of Duty sur Playstation n’aurait aucun sens financièrement parlant. Il faudrait en effet qu’un nombre très important de joueurs achète une Xbox pour que cela soit rentable.

Leave a Comment