Nintendo célèbre un anniversaire de plus, rétrospective sur le avant et après du constructeur de la Switch

News jeu Nintendo célèbre un anniversaire de plus, rétrospective sur le avant et après du constructeur de la Switch

Ce 23 septembre signe l’anniversaire d’un des constructeurs les plus connus du marché du jeu vidéo. En effet Nintendo souffle aujourd’hui sa 133ème bougie. Bien évidemment, avec une longévité aussi grande, il n’a pas commencé par le jeu vidéo. Voici un petit portrait qui retrace l’avant et l’après de “Big N”.

Sommaire

  • Nintendo avant sa première console : presque 100 ans d’histoire
  • Nintendo dans les années 70 et le début de sa légende

Quiconque s’intéresse aujourd’hui au monde du jeu vidéo connaît Nintendo. L’entreprise japonaise dispose de la licence la plus lucrative au monde avec Pokémon, de la licence de jeu vidéo la plus lucrative au monde avec Super Mario et vend ses consoles par palettes. C’est aujourd’hui grâce à la Nintendo Switch, console sortie en mars 2017, que celle qu’on surnomme “Big N” continue d’imposer sa présence dans les ménages. Mais l’entreprise japonaise, qui souffle en ce 23 September 2022 sa 133e bougie, n’a pas toujours été un constructeur de consoles et un développeur de eu: jeux vidé et un après bien distincts.

Nintendo avant sa première console : presque 100 ans d’histoire

Comme évoqué plus haut, Nintendo est créé en 1889 par Fusajiro Yamauchi. Il produisait lui-même des cartes pour jouer au Hanafuda (littéralement jeu de fleurs), un jeu originalement portugais revisité par les Japonais au 16e siècle qui le trouvaient trop violent. À ce sujet, c’est de là que vient le nom Nintendo qui peut se traduire de deux manières : laisser la chance au ciel ou le temple du Hanafuda libre. Cette deuxième signification revêt particulièrement du sens dans la mesure o Nintendo est créé 20 ans après le début de l’ère Meiji : une ère historique synonyme de l’ouverture du Japon au reste du monde la et diction de quie sign jeu de cartes (qui est d’origine étrangère, d’où sa prohibition).

Nintendo célèbre un anniversaire de plus, rétrospective sur le avant et après du constructeur de la Switch

Gunpei Yokoi avec la Game Boy.

Son échoppe cartonne à tel point que Yamauchi est obligé d’employer des assistants pour tourner son commerce en production de masse. Le business marche et en 1947, c’est le petit-fils de Yamauchi qui prend la relève et veut exporter les cartes à l’étranger tout en diversifiant ses affaires. Il s’essaye à la gestion de compagnies de taxis, est même proprietaire d’une chaîne de Love Hôtel. Nintendo affiche une renommée internationale à la suite d’un contrat avec Disney et c’est dans les années 60 que l’entreprise attaque le marché du jouet avec un nouveau département nommé Games dirigé par Gunpei Yokoi (devenu légende au Japon et ayant le surnom de Dieu du jouet là-bas) : le premier développé en interne sera l’Ultra Machine. C’est un dispositif inspiré des machines lanceuses de balles pour le baseball. De nombreux jouets sont ensuite produits, mais le choc pétrolier et la crise financière met un terme à tout cela.

Nintendo dans les années 70 et le début de sa légende

Nintendo célèbre un anniversaire de plus, rétrospective sur le avant et après du constructeur de la Switch

C’est aussi à Yokoi que Nintendo doit sa première console de jeux puisque c’est lui qui a l’idée de la Game & Watch : un dispositif tenant dans le creux de la main ayant pour but de divertir les joueurs lors de leurs trajets en transports en commun. La console cartonne, permet à Nintendo de se sortir de ses problèmes financiers tout en investissant dans le futur : en 1983, Nintendo sort la Famicom (NES en Europe) et s’impose grâce à son prix compétitif, l’absence de réels concurrents et une ludothèque fournie.

C’est durant ces années-là que les licences phares, encore en vie aujourd’hui, sont développées. Des licenses que l’on doit, entre autres, à Shigeru Miyamoto : il est la tête pensante derrière Super Mario, Donkey Kong et The Legend of Zelda, dont certains titres font office de référence historique dans le monde du jeu vidéo com 64 pour son contrôle de la caméra ou encore Ocarina of Time pour l’immense sensation d’aventure procurée par le titre.

Metroid, Super Mario 64 et Zelda : Ocarina of Time.

Nintendo célèbre un anniversaire de plus, rétrospective sur le avant et après du constructeur de la SwitchNintendo célèbre un anniversaire de plus, rétrospective sur le avant et après du constructeur de la SwitchNintendo célèbre un anniversaire de plus, rétrospective sur le avant et après du constructeur de la Switch

Finalement, depuis la sortie de la Game & Watch dans les années 70, Nintendo ne se sera jamais écarté du chemin des jeux vidéo. S’il ne faut jamais dire jamais, ce 133e anniversaire prouve bien la longévité du constructeur. On prendra pour témoins, rapidement, les chiffres réalisés par Big N. Concernant les consoles, la Nintendo DS et la Game Boy Color se placent en deuxième et troisième position des consoles les plus vendues de tous les temps. Un podium qui pourrait bientôt être propriété de la Nintendo Switch, dernière console du constructeur: elle n’est qu’à six millions d’unités de ce top 3. Un chiffre qui pourrait arriver dans les années à venir, d’autant que semble avoir plusieurs cartouches dans sa manche : rien que la sortie prochaine de la suite de Breath of the Wild devrait fournir un petit coup de boost.

Toujours est-il qu’il est ridicule de vouloir être exhaustif sur les preuves du succès de Nintendo. Forte aujourd’hui de 133 ans d’expérience, elle a prouvé maintes et maintes fois pourquoi elle méritait d’être parmi les mastodontes du jeu vidéo. De quoi faire honneur à son nom, puisqu’elle a définitivement laissé sa chance au ciel et fait parler son talent. Joyeux 133e anniversaire Nintendo !

Leave a Comment