Nintendo redoute l’arrivée de sa prochaine console après la Switch

Disponible depuis mars 2017, la Switch est un véritable carton planétaire. Mieux encore, la dernière console de Nintendo est parvenue à devenir un phénomène de société. Avec près de 110 millions de consoles écoulées en seulement cinq ans, la machine est déjà dans le top 5 des consoles de jeux vidéo les plus vendues de l’histoire. Un succès qui devrait se prolonger dans les mois à venir avec tous les gros jeux qui sont au program (Mario Strikers Football, Xenoblade Chronicles 3, Splatoon 3, Bayonetta 3 et la suite de Zelda Breath of the Wild…).

Selon Nintendo, la Switch en est actuellement à la moitié de son cycle de vie. Pourtant, cela n’empêche pas le constructeur de préparer d’ores et déjà l’avenir afin de ne pas répéter les mmes erreurs !

La Switch : ne pas reproduire les erreurs de la Wii et de la DS

© Presse-citron.net

Quel est le point commun entre la Game Boy Color (1998), Nintendo DS (2005), la Wii (2006) et la Switch (2017) ? Ce sont les quatre plus grosses réussites de Nintendo. Hélas, le constructeur japonais a quasiment raté sa génération qui a suivi ces machines coronnées de succès.

Outre la Game Boy Advance qui s’en sort relativement bien par rapport à la Game Boy, les autres consoles n’ont pas eu la performance attendue, la faute à une communication laborieuse de Big N. La 3DS s’est vendue deux fois moins que la DS et la Wii U sera un flop monumental avec seulement 13,5 millions de machines écoulées (contre 101.6 millions de Wii).

Ainsi, vu l’incroyable succès de la Switch, tout le monde craint un peu la suite à commencer par Nintendo elle-même. Shuntaro Furukawa, l’actuel président de Nintendo redoute même ce moment. Au cours d’une récente interview, Furukawa confie qu’il souhaite éviter le fiasco qu’il y’a eu après la DS ou la Wii.

Pour lui, l’après-switch est « une preoccupation majeure ». Comme il l’explique, après les expériences de la Wii et de la DS, « il est très clair que l’un des principaux questionnements est de savoir comment passer facilement d’une plateforme à une autre ». Selon Shuntaro Furukawa, pour limiter le risque d’échec, Nintendo doit se concentrer « sur l’établissement de relations à long terme avec les clients ». La société doit continue « à lancer de nouveaux jeux sur la Nintendo Switch »mais aussi proposer « des services qui utilisent les comptes Nintendo et d’autres propriétés intellectuelles en dehors des jeux ».

Après trois erreurs similaires, on espère que Nintendo parviendra enfin à réussir deux générations de console de suite !

Nintendo Switch

Leave a Comment