nous avons testé The quarry on Xbox Series S

Après un Evil Dead numérisé qui sent bon le film d’horreur des années 80, The quarry semble être de la même trempe.

Coin paumé, virée nocturne, les branches des bois se transforment en bras rachitiques prêts à vous attrapper à la moindre occasion. Il ne manquait plus qu’une vieille malédiction, et les points s’accumulent pour faire monter le trouillomètre.

Insérez quelques personnages post-ados avec des relations bien humaines, et un nouvel épisode des “contes de la crypte” peut se dérouler (une série des années 80 qui a vu les débuts d’acteurs prometteurs).

Ici, David Arquette, vu dans Scream est tout à sa place. Certains ont été vus dans des séries ou films comme Halston Sage qui campe le rôle de Emma et vu dans X-men Dark Pheonix ou bien Justice Smith alias Ryan également vu dans Detective Pikachu. Pour finir, Ted Raimi vu dans Evil Dead ainsi que Lance Henriksen qui a joué dans la série Millenium ou Aliens le retour finissent en beauté ce casting.

Les choix deviennent des chemins

Ce genre de titre n’est pas très compliqué à jouer. On se contente de se balader, et un petit trait lumineux qui part du sol nous indique ou il faut appuyer sur le bouton A du pad. Parfois, c’est pour faire avancer le scénario, d’autres fois pour récupérer un soupçon d’espérance de vie.

Les dialogues entrecoupent cette exploration de débutant.

Ces actions nous plongent parfois dans la léthargie et la routine, même si avec les dictions des comediens on retrouve des voix connues.

Quelques objets collectors comme des cartes de tarot sont à récolter, histoire de relever le défi. La rejouabilité est certaine, puisque les choix réalisés empêchent d’autres directions, et le titre nous le répète souvent. Tout comme suivant les réponses que l’on peut donner, le jugement ou le ressenti de telle personne sur telle personne peut donner une influence sur le jeu ensuite.

De plus, on incarne plusieurs personnages à tour de rôle, et se modeler sur le caractère de cette personne est tout de même intéressant. Les réponses suggérées sont basées là-dessus.

Une ambiance bien rendue malgré des petits bugs

Graphiquement, c’est très propre et les animations suivent aussi.

Les mouvements labiaux sont synchronisés, même si ce sont les dialogues originaux qui sont ici implémentés. Tout comme la série Man of Medan, c’est une conteuse diseuse de bonne aventure qui enchaine les différents aspects de l’histoire.

Certaines textures de cheveux sont assez maladroites, et on an affaire égallement au clipping, à savoir des éléments qui aparaissent alors que le décor est déjà rodé.

A part cela, c’est dans la droite lignée des meilleurs jeux d’horreur suspense que l’on peut trouver actuellement.

Leave a Comment