PlayStation, Xbox, Switch: la pénurie n’est pas prête de s’arrêter

Intel, Nintendo… plusieurs acteurs du secteur s’accordent à dire que la pénurie de semi-conducteurs continuera encore au moins 1 an.

Alors que les consoles PS5, Xbox Series et Switch OLEDainsi que les nouvelles cartes graphiques Nvidia et AMDont vu le jour il ya peu, elles sont pour la plupart très difficiles à trouver, ou du moins, à des tarifs corrects. La faute à une pénurie de semi-conducteurs, indispensables à la construction de la plupart des matériaux éelectroniques dont nos consoles de salon.

L’industrie perturbée depuis plusieurs années…

Et, ça se fait ressentir puisque: si Microsoft a tendance à garder ses chiffres secrets, des firmes comme Sony ou Nintendo ont depuis longtemps fait le bilan, et la crise se fait sentir. D’ailleurs, ces derniers ont récemment mis à jour leurs chiffres, du côté de Sony, les ventes de consoles PS5 ratent de près de 3 millions d’unités les objectifs que s’était fixés l’entreprise, et du côté ventes sont égallement au ralenti.

Il n’y a toutefois pas de quoi tirer la sonnette d’alarme puisque le secteur se porte plutôt bienmais il est néanmoins toujours très compliqué de mettre la main sur les précieux sésames, et pas seulement du côté du jeu vidéo, puisque les industries du mobile ou encore de l’automobile sont aussi impactées et ce n’est pas près de finir.

… et ça ne va pas s’arranger

Pour Intel, qui s’exprimait sur le sujet en avril dernier, la pénurie pourrait continue jusqu’en 2024 selon les dires du PDG Pat Gelsinger:

[…]Nous pensons que la pénurie globale de semi-conducteurs va maintenant dériver vers 2024, par rapport à nos estimations précédentes en 2023, simplement parce que les pénuries ont maintenant touché tous les équipements et que certaines difficit cores de production en 2023

Même son de cloche du côté de Nintendo qui avait déjà évoqué le sujet par le passé et qui est revenu à la charge il ya peu dans le Wall Street Journal où le PDG de Big N déclare qu’«à ce stade, il n’y a pas de fin en vue à la pénurie de semi-conducteurs».

Des mots qui en disent long sur l’état actuel de l’industrie. Si, à l’origin, c’est le Covid19 qui a semé le trouble dans le secteur et que des mesures sont en place pour essayer de contrer le problème, la récente guerre en Ukraine, menée par la Russie, n’arrange rien et pourrait même empirer la situation selon le cabinet de conseil Techcet, spécialisé dans le domaine:

Si la situation actuelle s’aggrave [et elle s’est hélas aggravée depuis la déclaration]les fabricants de puces américains [et d’ailleurs] pourraient subir des interruptions de l’approvisionnement en matériaux. Ces matériaux sont essentiels au développement des semi-conducteurs et sont irremplaçables.

Les matériaux dont il est fait référence sont, entre autres, le palladium, le néon et le C4F6, des matières premières indispensables aux chaînes de productions à bien des niveaux, dont le manque pourrait non-seulement entraver la construction de semi-conducteurs, mais aussi de l’équipement de production lui-même. Et malheureusement, pour le moment, personne n’est capable de dire quand tout rentrera dans l’ordre.

«Pas de semi-conducteurs, pas de construction. Pas de construction, pas de consoles. Pas de consoles… pas de consoles» Asterisque et Obélynx Mission Cléoplâtre

Source : www.euractiv.fr, www.videogameschronicle.com

.

Leave a Comment