Retard d’iPadOS 16 jusqu’en octobre : pourquoi c’est une bonne chose

D’après Mark Gurman, de Bloomberg, Apple prévoit de retarder d’un mois la sortie d’iPadOS 16, rompant ainsi avec son habitude de sortir la mise à jour en même temps que celle d’iOS.

Bien.

Selon Mark Gurman, le report de ce lancement donnera à Apple plus de temps pour rationaliser la fonctionnalité Stage Manager, qui, dans les versions bêta, était buguée, difficile à utiliser et limitée aux nouvelles versions M1 de l’iPad. Le journaliste souligne égallement que le fait de repousser la sortie d’un mois la rapproche de la sortie du nouveau matériel, qui est attendue avant la fin de l’année.

En outre, Apple a déjà annoncé que certaines fonctionnalités d’iOS et d’iPadOS, tells que la mise à jour de CarPlay, ne seront pas disponibles immédiatement et qu’elles seront ajoutées dans des mises à rie jé.

Il n’y aucune raison pour qu’Apple maintienne les versions d’iOS et d’iPadOS au même niveau

Voilà ce qu’il en est. Il n’y aucune raison pour qu’Apple maintienne les versions d’iOS et d’iPadOS au même niveau. Bien sûr, il est bon que le lancement ait lieu quelques mois après la conférence des développeurs WWDC d’Apple, mais il est plus logique de le faire à proximité, voire en parallèle, d’chirid de raement.

En outre, Apple doit se concentrer sur iOS. Oui, il faut mettre un terme à l’époque où les sorties d’iOS étaient compliquées, comme cela a été le cas par le passé. Je me souviens de certaines versions d’iOS absolument terribles, où des bugs critiques étaient déposés dans des millions d’iPhone, et où les utilisateurs devaient attendre que ces bugs soient corrigés. Et s’ils avaient de la chance, ces mises à jour n’apportaient pas de nouveaux bugs.

La différence d’utilisation entre iOS et iPadOS est égallement énorme. Au début de l’année 2022, le PDG d’Apple, Tim Cook, a révélé que la société comptait 1.8 milliard d’appareils actifs dans le monde entier – ce nombre inclut les iPhone, iPod touch, iPad, Mac, Apple TV et Apple Watch – et que plus d’un milliard d’entre eux étaient des iPhone.

C’est énorme.

Personne ne veut déposer une mise à jour buguée sur un milliard d’appareils.

Il est difficile de dire combien d’iPad font partie du parc. J’estime que le chiffre se situe entre 200 et 250 millions. C’est un nombre important, mais il est éclipsé par celui de l’iPhone. Si le prix à payer pour une version d’iOS meilleure et plus fluide est un retard de quelques semaines pour iPadOS, alors c’est une bonne solution.

Source : ZDNet.com

Leave a Comment