Test Apple iPhone 14 Pro Max : la gamme Pro sur une toute nouvelle dynamique

Apple change cette année de formule et abandonne son module grand-angle de 12 mégapixels pour passer à 48 Mpx. L’optique ouvre à f/1.8 avec une équivalence 24 mm, mais surtout des pixels plus petits de 1,22 µm. Il est toujours accompagné d’un ultra grand-angle de 12 Mpx (f/2,2) et d’un téléobjectif 3x de 12 Mpx égallement. Comme en 2021, l’ultra grand-angle sert égallement d’objectif macro, mais il a été amélioré sur les modèles 14 Pro, permettant de s’approcher encore plus près d’un sujet avec un niveau de détail supérieur.

Module principal : 48 Mpx, f/1,8, éq. 24 mm

À l’instar de ce que nous avons coutume d’expliquer pour les smartphones Android, le changement de définition sur le module grand-angle s’accompagne cette année de l’arrivée du pixel-binning sur l’iPhone. Cela signifie que par défaut, le smartphone va shooter en 12 Mpx, mais qu’il est possible d’atteindre la pleine définition pour obtenir une meilleure qualité d’image. Nous avons amplement détaillé ce procédé dans un article dédié au mode ProRAW 48 Mpx.

Pour ce test, nous allons donc analyser les clichés en 12 Mpx de l’iPhone 14 Pro Max face à ceux du Samsung Galaxy S22 Ultra. À noter que contrairement à l’iPhone qui utilise un binning par 4, Samsung met à profit un binning par 9. Le sud-coreen fusionne donc 9 pixels pour en former 1.



Samsung Galaxy S22 Ultra (12 Mpx, éq. 23 mm, f/1,8, ISO 50, 1/50 s)


Apple iPhone 14 Pro Max (12 Mpx, éq. 24 mm, f/1.8, ISO 64, 1/234 s)

Si l’iPhone 14 Pro Max propose to wear an image plus neutre et proche du réel, le Samsung Galaxy S22 Ultra of course unreleased un peu plus plaisant à l’œil. Malgré une exposition un poil forte, ce dernier profite d’un meilleur piqué. Le micro-contraste présent sur l’image de l’iPhone a beau accentuer les détails, le smartphone sud-coreen fait ici un peu mieux.



Samsung Galaxy S22 Ultra (12 Mpx, éq. 23 mm, f/1,8, ISO 50, 1/0 s)


Apple iPhone 14 Pro Max (12 Mpx, éq. 24 mm, f/1,8, ISO 1000, 1/25 s)

En situation de basse luminosité, l’iPhone 14 Pro Max ne surexpose pas son cliché, contrairement à Samsung qui délivre une image orange, au ton très chaud. Encore une fois, on note la présence de micro-contraste sur la photo capturée par le modèle d’Apple, qui accentue les détails. Peut-être même un peu trop au vu des lisérés blancs qui apparaissent sur certaines zones de notre scène photo. Mais au final, les deux clichés sont tout autant détaillés et c’est le post-traitement qui les démarque. L’iPhone préfère se tourner vers quelque chose de plus naturel, contrairement au Samsung.

Module ultra grand-angle : 12 Mpx, f/2,2, éq. 14 mm



Samsung Galaxy S22 Ultra (12 Mpx, éq. 13 mm, f/2,2, ISO 80, 1/100 s)


Apple iPhone 14 Pro Max (12 Mpx, éq. 14 mm, f/2,2, ISO 40, 1/99 s)

Sur l’ultra grand-angle, nos analyses pourraient être les mimes que cells portées sur le grand-angle. Avec ce module, l’iPhone 14 Pro Max monte moins haut en sensibilité que son adversaire, ce qui lui permet de conserver une image “propre” là où le S22 voit l’apparition de bruit numérique (visible sur le fond noir). Encore une fois, l’accentuation du micro-contraste par le logiciel d’Apple joue un peu sur le piqué de l’image, qui peut donc apparaître comme moins détaillée que celle du Samsung. Pour tenter de relever le niveau de détail, le modèle sud-coreen joue sur l’exposition de l’image.



Samsung Galaxy S22 Ultra (12 Mpx, éq. 13 mm, f/2,2, ISO 2500, 1/16 s)


Apple iPhone 14 Pro Max (12 Mpx, éq. 14 mm, f/2,2, ISO 2000, 1/25 s)

De nuit, le rendu du Samsung Galaxy S22 Ultra se montre en revanche supérieur. Celui de l’iPhone souffre d’un traitement logiciel un peu trop agressif, ce qui est malheureux. Dans l’ensemble, la photo du smartphone délivrée par le Samsung est plus flatteuse.

Téléobjectif 3x : 12 Mpx, f/2,8, éq. 77 mm



Samsung Galaxy S22 Ultra (10 Mpx, éq. 230 mm, f/2,4, ISO 800, 1/33 s)


Apple iPhone 14 Pro Max (12 Mpx, éq. 77 mm, f/2,8, ISO 100, 1/100 s)

L’iPhone 14 Pro Max parvient à se rattraper sur le téléobjectif. Le résultat proposé de jour est bien meilleur que celui du Samsung. Les deux terminaux offrent un grossissement optique 3x, mais l’image du Galaxy S22 Ultra manque de netteté. Le modèle d’Apple est ici nettement supérieur, avec une bonne colorimétrie et un niveau de piqué acceptable pour ce type d’objectif.



Samsung Galaxy S22 Ultra (10 Mpx, éq. 230 mm, f/2,4, ISO 800, 1/33 s)


Apple iPhone 14 Pro Max (12 Mpx, éq. 77 mm, f/2,8, ISO 1000, 1/20 s)

De nuit, c’est toujours un peu compliqué. Peu de smartphones peuvent se vanter d’un résultat convenable avec leur téléobjectif. Bien souvent, c’est parce qu’il ne s’agit que d’un crop dans l’image tirée avec le module grand-angle. Fort heureusement, ce n’est le cas pour aucun des deux challengers, et même si l’iPhone tend to propose une photo plus qualitative que le Samsung, elle est tout aussi difficile à vraiment exploiter.

Module frontal, mode portrait et vidéo

À l’avant, il ya égallement du changement. Apple conserve un module de 12 Mpx, mais lui octroie une meilleure ouverture (f/1,9) et ajoute surtout un autofocus. Résultat, les selfies sont beaucoup plus lumineux, mieux exposés et surtout plus nets. L’apport de l’autofocus se ressent vraiment et il est dommage qu’Apple ait dû attendre tout ce temps avant d’en intégrer un à son module frontal.

Ces ajouts bénéficient égallement au mode portrait. Si l’iPhone n’est toujours pas le roi de cette fonctionnalité, il faut reconnaître que l’entreprise a su s’améliorer dans le domaine au fil du temps. Le détourage n’est pas encore parfait et peut rencontrer des problèmes face à des cheveux bouclés, baladeurs ou une coupe un peu structurée. En revanche, avec les modules arrière, le mode portrait produit de petites merveilles. Le détourage est très bon et l’iPhone 14 Pro Max parvient même à flouter un objet au premier visa plan pour ne laisser que le lege se dévoiler (une main en amont du minois, par exemple). Par défaut, le mode portrait à l’arrière se base sur le zoom x2 qu’Apple a réintroduit cette année, mais il est possible de passer en x3.

Véritables caméras portables, les iPhone ont su s’imposer en référence en la matière. Évidemment, le modèle 14 Pro Max n’allait pas changer la donne. On commence par le mode cinématique introduit l’année dernière, et qui permet dorénavant de filmer jusqu’en 4K HDR à 30 i/s. Autre nouveauté, le mode Action qui transforme cet iPhone en action cam. Les tremblements sont donc grandement limitsés, sans pour autant être proches d’une véritable action cam. Ceci étant, l’option fait amplement le travail. Pour le reste de la vidéo, l’iPhone 14 Pro Max peut tourner en 4K jusqu’à 60 i/s ou en 1080p jusqu’à 60 i/s. L’enregistrement peut aussi s’effectuer en Dolby Vision jusqu’en 4K à 60 i/s. Enfin, terminons par la possibilité de filmer en macro, au ralenti ou en accéléré.

Leave a Comment