Test Samsung QE55S95B : le premier téléviseur QD-Oled de Samsung fait de l’ombre au Neo QLED

La dalle QD-Oled de Samsung Display se contente de trois sous-pixels (rouge, vert et bleu) disposés en triangle, alors que les dalles Oled de LG Display exploitent une structure à quatre sous-pixels (rouge, vert, bleu et blanc ) aligns de façon horizontale. Cette structure à trois sous-pixels diffère égallement de la disposition Pentile utilisée par Samsung sur les écrans Oled de smartphones, où certains sous-pixels sont partagés entre deux pixels.

Les angles de vision sont tout simplement excellents, puisqu’on ne relève quasiment aucune variation de luminosité à 45° (moins de 5%). C’est beaucoup mieux que les meilleurs téléviseurs LCD, avec lesquels nous avions mesuré une perte de 35% sur le Q950TS, 40% sur le 900R et 45% sur le QN95B, le modèle Ultra HD Mini-Led le gam de plus de haut Samsung en 2022. La dalle QD-Oled s’offre le luxe de faire mieux que l’Oled avec une perte de 18% de luminosité à 45°, sur le LG 65C2 par exemple.

Comme toujours, le mode Filmmarker offre la meilleure qualité d’image. Avec ce mode, le téléviseur affiche une image très bien calibrée. La courbe de température sur l’ensemble du spectre, mesurée à 7170 K en moyenne, est un peu éloignée des 6500 K de référence, ce qui se traduit par un rendu légèrement froid. La courbe de gamma est en revanche parfaitement stable, avec une moyenne de 2,39 parfaitement en adéquation avec la valeur de référence (2,4). Enfin, avec un delta E moyen mesuré à 3,2, les couleurs sont très bien reproduites. On reste au-dessus de la valeur seuil de 3 en-dessous de laquelle les couleurs sont considérées comme parfaitement fidèles à celles envoyées par la source. Sur ce point, le téléviseur QD-Oled fait mieux (delta E moyen à 2,6), mais cela a un prix.

Comme toujours, le contraste fourni par cette dalle Oled est considéré comme infini. En effet, même avec un blanc calibré à 150 cd/m², le noir est mesuré à 0 cd/m² (notre sonde ne peut pas mesurer un noir inférieur à 0,0049 cd/m²). Ce contraste est toujours aussi impressionnant et permet de profiter de toutes les nuances, même dans le noir complet.

En 2022, les téléviseurs haut de gamme Samsung héritent du processeur Neural Quantum Processor 4K, une evolution du Neo Quantum. Les différences sont maigres et le moteur de mise à l’échelle, déjà très performant l’an dernier, l’est tout aujourd’hui. En mode Filmmaker — notre préféré pour respecter la fidélité de l’image —, la mise à l’échelle des contenus HD et Full HD sur cette dalle Ultra HD est très douce. Il faut passer en mode Standard pour exploiter le potentiel de mise à l’échelle du processeur, mais la fidélité n’est alors plus au rendez-vous.

Le système de compensation de mouvement Motion Xcelerator Turbo+ est performant et contribue à produire, grâce à la dalle 100/120 Hz, une image nette en mouvement. Le rendu avec réglage de l’AutoMotion Plus sur Automatique est bon, mais il est préférable d’utiliser les réglages personnalisés afin de limiter l’effet caméscope. Rappelons qu’en mode Filmmaker, le système de compensation de mouvement est désactivé.

Leave a Comment