une nouveauté va faciliter… le harcèlement

La nouvelle version 16 d’iOS a été présentée lors du dernier keynote d’Apple, à la WWDC 2022, entre autres annonces matérielles et logicielles (résumées ici). Parmi les nouveautés, nombreuses par ailleurs, il y en a une qui concerne l’application Messages, et les iMessage plus précisément. Il s’agit de la possibilité d’éditer et/ou supprimer un iMessage jusqu’à 15 minutes après l’envoi.

C’est un changement majeur pour l’application de messagerie d’Apple. Car malgré sa grande popularité auprès des possesseurs d’iPhone, en matière de fonctionnalités, elle est très en retard par rapport à ce que propose la concurrence, notamment les grands du genre, WhatsApp, Telegram, Signal ou même Facebook Messenger.

Et justement, cette possibilité d’éditer et supprimer des messages après envoi est présente depuis plusieurs mois chez d’autres, Slack ou encore Discord par exemple, deux solutions ayant connu un gain massif d’utilisateurs pendant an les les confine.

Dans un premier temps, on ne peut donc que saluer la démarche de Cupertino d’apporter cette fonction à iMessage. Mais dans un second temps, avec un peu de recul, la firme californienne a peut-être apporté là de quoi faciliter grandement le harcèlement et l’atteinte à la vie privée. Explications.

Une limite d’édition à +15 minutes ? C’est trop

Les critiques qui émanent actuellement à propos de cette fonctionnalité d’édition/suppression de messagesés concernent envoy surtout la limite de temps. Elle sera de 15 minutes dans iOS 16. Or, 15 minutes, comme le soulignent nos confrères de chez Apple Insider, c’est long. Cela laisse beaucoup de temps aux personnes malentionnées d’effectuer des manipulations peu scrupuleuses pour ennuyer une personne. Par exemple :

  • spammer une cible de photographies pornographiques pendant 15 minutes, avant d’effacer tout pour supprimer les traces
  • demander l’accord à une cible pour certains propos, propos que l’expéditeur changerait par la suite alors que l’accord du destinataire ne pourrait être revoqué. En somme, quelqu’un vous demande : “est-ce que tu aimes la pizza?” Vous répondez: “oui”. Le texte initial est modifié en “est-ce que tu voudrais m’embrasser” ? Réponse originale: oui.
  • spammer une cible de propos injurieux, racistes, sexistes, etc., avant de modifier le texte pour supprimer toute preuve

De nombreuses situations abusives peuvent être imaginées, avec des personnes profitant de la fonctionnalité pour harceler une victime sans trop crindre de se faire prendre. Il faut tout de même noter que, lorsqu’une edition ou suppression est faite sur un message déjà parti, le destinataire est informé de la modification.

Quand même, réfléchissons un moment. À quoi sert initialement une telle fonctionnalité ? Elle est particulièrement utile dans deux situations que l’on connait tous :

  • un message envoyé par erreur au mauvais destinataire : par exemple, vousez une mauvaise blague à un potentiel nouveau partenaire amoureux par erreur. Le message devait en fait être envoyé à un ami. Heureusement, vous pouvez supprimer le message avant de gâcher votre potentiel de nouvelle relation
  • vous faites une faute grossière dans un mot, ou l’autocorrection de l’iPhone remplace un mot par un autre changeant complètement le sens de la phrase. Et le destinataire est une personne très importante à vos yeux. Mais vous validez quand même l’envoi avant de vous relire. Heureusement, vous pouvez éditer le message pour corriger les erreurs avant que le destinataire ne vous lise

Sauf que dans ces cas-là, et la majorité des autres cas que l’on peut imaginer, il suffit d’une, deux ou peut-être trois minutes pour corriger le tir. Apple aurait donc intérêt à diviser sa limite de temps d’édition par trois, au moins. D’autant qu’en réduisant le délai à un plus court instant, cela inciterait les expéditeurs à éditer ou supprimer leur message rapidement. Ils auraient donc plus de chance d’agir avant que leur destinataire ne lise leurs oeuvres.

Pour finir, il faut retenir que la fonctionnalité d’édition et suppression après envoi dans l’app Messages ne concerne que les iMessage. En envoyant des SMS (bulles vertes dans l’app Messages – en faisant appui long sur votre écrit, puis “envoyer en tant que SMS”), vous ne pourrez pas réaliser d’édition après envoi.

Quel est votre avis ? Y at-il un intérêt à proposer un tel de lai de 15 minutes pour l’édition and la suppression d’un iMessage? Ou bien pensez-vous que cela n’apporte que plus de danger, notamment pour le jeune public ?

i-nfo.fr – App officielle iPhon.fr

Par : Keleops AG

Leave a Comment