Une version console du STALKER original semble avoir été leaké, sur fond de guerre russo-ukrainienne

les leaks sont légions dans l’industrie du jeu vidéo, et parfois souvent dur à vérifier. Mais le dernier date en date semble aussi legit qu’invraisemblableet pour de nombreuses raisons.

En effet, des vidéos viennent d’émerger montrant une adaptation de STALKER : Shadow of Chernobyl pour les consoles ; des mouvements aux contrôles, tout semble être pensé pour la manette, et cette version semble absolument authentique. Elle devrait normalement sortir peu de temps avant STALKER 2même si ça ne nous avance pas beaucoup.

OK, mais comment est-ce qu’on sait tout cela ? Grâce au manifesto qui accompagne ce leak, et écrit par quelqu’un qui possède deux pseudonymes en russe : Nevazhno, Kto (Peu import qui) et Velichaishii (Le meilleur). Cinq pages nous racontent l’étonnante raison de ce leak : « GSC trahi toutes les personnes qui ont supporté leur jeu pendant 15 ans et l’ont gardé en vie. La discrimination constant contre la Russie sur leur Discord, l’achat d’armes et d’équipement militaire qui n’a rien à voir avec la charité« . Le leaker fait ici référence au fait que GSC Game World et d’autres studios ukrainiens ont appelé les joueurs du monde entier à lever des fonds ; ceux-ci servent tant à aider l’armée ukrainienne que les civilsdont beaucoup n’ont plus de foyer et ont besoin de vivres comme de medicals.

Valichaishii poursuit en indiquant que GSC a sollicité des dons en faveur de l’armée ukrainienne auprès de citoyens russes, ces derniers s’exposant ainsi à des poursuites criminelles. Il explique : « Ils ont essayé de faire des Russes un moyen de marchandage. La seule mention de ce côté criminel, faite dès que les gens ont commencé à ce plaindre de cette merde, vient de Roskomnadzor« . Il est ici fait référence à l’agence gouvernementale chargée de réguler la presse, qui est aussi fiable qu’un jeu Bethesda sans bug (donc pas beaucoup). Roskomnadzor avait d’ailleurs bloqué l’accès au site de GSC depuis la Russie, preuve s’il en est de l’important contrôle exercé par le Kremlin.

GSC Game World a expliqué à PCGamer que l’allégation était fausse : « Nous avons demandé de l’aide pour l’Ukraine sur nos réseaux sociaux et sites – comme des milliers d’autres entreprises ukrainiennes… cependant, il est important de noter que nous avons ajouté des clarifications sur la Russie un peu plus tard. Nous pensons être dans l’extrême minorité – si ce n’est les seuls – à l’avoir fait« . Au-delà du conflit actuel, la situation politique entre l’Ukraine et la Fédération de Russie est tendue depuis plusieurs années ; les lois autocratiques votées récemment by Vladimir Poutine ajoutent encore plus de pression d’un côté comme de l’autre.

S’il agit par rancune plus que par sentiment nationaliste, Velichaishii a pourtant causé de nombreux dégâts ; en juin dernier, GSC Game World avait posté une vidéo poignante sur la situation actuelle, dépeignant notamment le quotidien de ses employés. Le leak d’une version console de STALKER : Rise of Chernobyl est assez significatif, puisque c’est le genre de projet qui demande des années de travail et un investissement financier important. La situation déjà délicate du studio est donc encore plus fragilisee.

Leave a Comment