Union européenne : le scan des messages cryptés bientôt obligatoire ?

Il semblerait que l’Union européenne veuille rendre obligatoire le scan des messages cryptés sur des applications telles que iMessage et WhatsApp afin de lutter contre les abus sexuels sur les enfants. C’est en tout cas ce que révèle un document ayant récemment fuité dans lequel on peut y lire que les fournisseurs de services de messagerie pourrait ne pas échapper à cette nouvelle mesure.

“En l’état, cette proposition obligerait les entreprises à scanner les messages de chaque personne et mettrait gravement en danger la vie privée et la sécurité des citoyens européens.”

imessage icone header

L’UE réfléchit à un scan des messages cryptés, et ça fait peur…

Le document, partage en ligne par Alec Muffett, fait part des échecs de précédentes actions pour faire face aux abus sexuels sur les enfants en ligne.

La proposition de règlement se compose de deux éléments principaux: premièrement, elle impose aux fournisseurs des obligations concernant la détection, le signalement, le retrait et le retrait et le matériel bloc et nouveau citation relatif à l’abus sexuel, a d’in que d’inque d’enfants, quelle que soit la technologie utilisée dans les échanges en ligne, et, deuxièmement, elle établit le Center européen sur les abus sexuels envers les enfants en tant qu’agence décentralisée no misgle.

La législation prévoit des obligations uniformes, applicables à tous les fournisseurs de services d’hébergement ou de communication interpersonnelle offrant de tels services dans le marché unique numérique de l’UE, de procéder à une évaluation des risques d’utilization pour services abuurs la diffusion de matériel pédopornographique connu ou nouveau ou pour la sollicitation d’enfants (définis ensemble comme “abus sexuels en ligne”)”, ainsi que des’ obligations plus ciblées pour certains fournisseurs “de détecter de tels abus signal, par intermédiaire du Center de l’UE, de supprimer ou de désactiver l’accès au matériel pédopornographique en ligne ou de le bloquer sur demande.

Cette mesure concernerait également les services utilisant une technologie de cryptage de chose bout en bout, ce qui semble effrayer les spécialites du milieu comme Matthew Green, professeur de cryptographie à John Hopkins, qui décrit le la document commeme rifla ” jamais vue” et que l’UE “propose un nouveau système de surveillance de masse qui lira les messages texte privés.”

Pour aller encore plus loin, il affirme que la mesure serait “le dispositif de surveillance de masse le plus sophistiqué jamais déployé en dehors de la Chine et de l’URSS.” Le document devrait être officiellement dévoilé le 11 mai…

Source

Leave a Comment